L'ail des ours et son pesto

Le pesto à l'ail des ours  : un délice plein de vertus !
Le pesto à l'ail des ours : un délice plein de vertus !
l'ail des ours
l'ail des ours

L’Ail des ours Allium Ursinum Famille des Alliacées (ex Lilliacées)

 

« C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas. " Victor Hugo  

It's a sad thing to think that nature speaks and mankind doesn't listen – Victor Hugo  

 

L’ail des ours est une plante de 15-35 cm, formant de grandes colonies, à tige unique aux feuilles larges et allongées, assez minces et souples, dégageant une forte odeur d’ail au froissement.

 

L’ail des ours est la caractéristique d’un milieu préservé de forêt alluvialle primitive, c’est à dire une forêt croissant sur une zone alluviale, inondable et riche en biodiversité. Ce type de forêt, détruit par l’exploitation humaine de la nature, est devenue de plus en plus rare en France et en Europe. 

 

 

Quand je rencontre ces tapis d’ail des ours, qui embaument l’air de leur fort parfum aillé, j’éprouve de la reconnaissance pour l’existence d’un milieu sauvage privilégié encore intact et pour l’abondance généreuse de cette plante riche de grandes vertus dépolluantes.

 

Pour moi, c’est une plante à l’âme primitive au service de la pollution moderne, qui nous invite à mieux écouter la nature et nous procure les moyens de nous soigner des conséquences de nos excès, de notre éloignement de nos instincts et de nos origines primitives.

 

L’ail des ours est une ancienne plante médicinale utilisée depuis la préhistoire pour ses effets de purification du sang et sur la sphère digestive.

 

Il se caractérise par sa forte teneur en soufre, dépuratif et anti-infectieux majeur (intestinal et général).

Le soufre est un élément d’importance capitale pour les os, les dents, les phanères, les tendons, les  articulations.

Pour comparaison, alors que l’ail cultivé contient 1,7 g de soufre, l’ail des ours en contient quatre fois plus : 7,8 g pour 100 g de matière sèche.

 

Il est particulièrement indiqué pour l’intoxication aux métaux lourds, grâce à sa richesse en sélénium et en acides aminés soufrés. L’ail des ours est précieux car il comprend ces deux éléments indispensables dans la démarche de la désintoxication des métaux lourds : du sélénium parfaitement bio-actif et bio-disponible et des groupes soufrés qui oxydent et rendent hydrosolubles les éléments comme le plomb, le cadmium ou le mercure.

 

Ce sélénium hautement disponible en outre  fait de l' ail des ours un antioxydant majeur.

C’est aussi un remarquable  antibiotique naturel : 1/10.000 grammes d’ail des ours a le même effet que 25 unités de Pénicilline.  Il est bénéfique après une prise d’antibiotique pour rétablir l’équilibre de la flore intestinale. Ou pour soutenir le corps en cas d'infections.

Et sa forte teneur en Vit C le rend approprié pour la fatigue printanière.

Tapis d'ail des ours
Tapis d'ail des ours

Il a des propriétés antibactériennes, carminatives, antivirales, hypoglycémiantes, antihypertenseurs, c’est un anti-agrégant plaquettaire, vermifuge

 

Utilisé par la médecine populaire, il régularise le fonctionnement de l’estomac, stimule l’activité de l’appareil digestif, détruit les parasites intestinaux. 

Il stimule les intestins paresseux, soulage des ballonnements, régule la fonction cardiaque et la tension, éloigne l’insomnie, soigne les éruptions cutanées

 

Je récolte toujours ses feuilles avant la floraison (qui a lieu d’avril à juin). Je l’utilise frais, car il perd ses propriétés au séchage. Je le mange ciselé dans les salades, les sauces, ou mieux encore en pesto.

 

Avec cette recette simplissime et qui se garde au réfrigérateur pendant plusieurs mois.

 

Après la cueillette, je fais tremper les feuilles d’ail des ours dans de l’eau fortement vinaigrée, 1 Tasse de vinaigre blanc dans un saladier d’eau pendant 15 minutes pour enlever des bactéries potentielles. Je les essore et je les prépare ou je les mets en sachet dans le réfrigérateur ou je les congèle.

 

Pour faire le pesto, utiliser un blender, 

à une grosse poignée de feuilles d’ail des ours, 

j’ajoute une demie tasse d'huile d'olive,

une pincée de sel de mer.

Je mixe, je rectifie en  rajoutant sel, huile ou plantes si besoin..

Mis dans mon petit pot au réfrigérateur, il pourra se garder plus de six mois en rajoutant de l'huile après chaque usage.

 

Pour lui donner plus de consistance, j'aime rajouter des oléagineux comme des noisettes, des graines de tournesol…que j'ai pris soin de mixer à sec avant et je les rajoute après les herbes. Dans ce cas le pesto se mange rapidement après ouverture.

 

Je l’utilise aussi en alcoolature de feuilles fraîches macérées dans de l’alcool alimentaire , que je prends en cas de lourdeur digestive, d’intoxication, en cas d’infection. J'ai pu constater une amélioration en quelques jours de ma sinusite chronique en prenant l'alcoolature plusieurs fois par jour.

 

L'ail des ours se congèle très bien ainsi que le pesto, dans des bacs à glaçons.

Les fleurs se consomment également.

 

Précaution : ne SURTOUT pas confondre avec le muguet aux feuilles souples semblables mais sans odeur, et qui affectionne des habitats similaires à ceux de l’ail des ours, car il est extrêmement toxique, mortel à faible dose.

Bien observer la plante à la cueillette : l'ail des ours a deux feuilles souples et caoutchouteuses à la base des tiges  alors que les feuilles de muguet sont plus épaisses au toucher ; de plus les feuilles du muguet poussent par deux, l’une étant clairement enroulée autour de l’autre. Les deux feuilles du muguet s'enroulent de la base de la plante, base des tiges à écailles engainantes, vertes ou violettes. 

Commentaires: 4
  • #4

    Mia (vendredi, 13 avril 2018 21:08)

    Merci pour ces informations demain matin a l'aube hop hop faire une cueillette d'ail des ours ���merci

  • #3

    HAMCHI .Abdelhafid (jeudi, 25 janvier 2018 14:35)

    Très important des informations , faut les compléter par les références , Merci beaucoup

  • #2

    Béatrice (mercredi, 28 juin 2017 09:31)

    Bonjour Aurore, merci pour ton message.
    Je précise que je vis près de la mer en Normandie, donc l'ail des ours se trouve aussi hors des zones montagneuses.
    L'ail des ours perdant ses propriétés quand il est séché, la consommation fraîche de ses feuilles doit être privilégiée. La période de cueillette se situe entre février et avril.
    Donc, ouvrir l'oeil l'année prochaine ;-)

  • #1

    CODVELLE AURORE (mercredi, 28 juin 2017 03:47)

    j'ai découvert cette herbe par Cécile la femme d'Arnaud.
    La connais-tu ? Peut-être pourrait-il en avoir dans ton coin un peu montagneux.
    Je vais essayer dans trouver séchée.

Commentaires: 5
  • #5

    Pierrette (jeudi, 20 septembre 2018 20:43)

    Bravo Béatrice pour la présentation de tes ateliers auxquels je participerais.
    Je compte bien être à Saint-Lô le novembre.
    Bises.

  • #4

    MICHELINE MARTIN (jeudi, 20 septembre 2018 11:01)

    Bonjour Béatrice,
    Je serai intéressée pour participer à vos ateliers ( je suis adhérente En Sel n°2 ). J'étais présente lors de votre sortie découverte de l'ail aux ours, et j'ai beaucoup apprécié.
    Merci de bien vouloir me rappeler au 0671261279.
    A bientôt,
    Micheline.

  • #3

    katy jamots (lundi, 24 août 2015 11:48)

    Re-bonjour,
    je viens de parcourir votre site, les thèmes sont ts aussi intéressants les uns que les autres! J'hésite avec "booster son énergie" et "ventre en vrac", peut-être le second!
    Je vs dis à jeudi matin et vs souhaite une bonne journée! KATY


  • #2

    béatrice (lundi, 27 juillet 2015 12:10)

    Bonjour Violaine, merci beaucoup pour votre visite et votre appréciation :-) Pour répondre à vos questions : le message des plantes vient de ma fréquentation des plantes et de mon ressenti par rapport à leur bienfaits car je m'intéresse à l'énergie vibratoire des plantes et je pense qu'en plus de leurs effets médicinaux sur le corps physique elles agissent aussi sur notre énergie et notre âme…En ce qui concerne le tarif de mes ateliers , je propose des ateliers collectifs de 3H avec des préparations faites ensemble à 40 € et aussi des ateliers individuels dont les prix varient. Seriez-vous intéressée pour participer ? Dans ce cas comme nous sommes éloignées, je vous invite à me contacter sur mon adresse mail dans la rubrique contact pour en discuter davantage. Au plaisir !
    Herbaloguement vôtre :-) Béatrice

  • #1

    BARET Violaine (samedi, 25 juillet 2015 16:22)

    Bonjour Béatrice,
    Je m'intéresse de plus en plus aux plantes comestibles sauvages et médicinales et je trouve votre site très bien fait!
    Je vous ai découverte par le biais du hors-série Kaizen et j'aurais plusieurs petites questions : -dans quel livre trouvez-vous les messages délivrés par les plantes? (ex: le trèfle rouge: "croyez en vos rêves d'abondance")
    - quels sont vos tarifs pour un atelier de type "j'ai la crève"?
    Bonne réception, bonne continuation,
    Violaine Baret, Vosges.

Retrouvez-moi sur

 

La Tisane Lumineuse vous propose des informations pour reconnaître et utiliser les plantes de notre environnement au quotidien en toute simplicité et avec efficacité.

Elle dispense des stages éducatifs pour prendre son bien-être en main avec les  plantes, avec créativité et joie.

Elle offre aussi des séances  de relaxation avec des techniques de sophrologie et des conseils sur les plantes.

 

Béatrice Mera |  St-Lô , Normandie

e-mail: beatrice.mera@gmail.com

skype : beatrice.mera

Tél: 06 07 69 75 58



widget compteur de visite